Benjamin Pavard, Français de l’étranger du mois d’octobre

mediamedia0d24351d-d9e8-4444-8097-f0290f0f980doriginal1024

Chaque mois, French Touch FC décerne le titre de joueur du mois à un Français de l’étranger.  Sans surprise, vous avez élu Benjamin Pavard pour le mois d’octobre.

Tout va très vite dans la vie. Encore plus dans elle d’un footballeur, qui peut passer de l’ombre à la lumière en un rien de temps. Et ce n’est pas Benjamin Pavard qui contredira l’adage. Celui que vous avez élu joueur français de l’étranger du mois d’octobre avec 42% des suffrages, juste devant Geoffrey Kondogbia et loin devant Florian Taulemesse et Harlem Gnohéré, a vécu des derniers jours très mouvementés. Et le tempo n’est pas près de redescendre.

Sa vie de footballeur au VfB Stuttgart a pris un nouveau tournant jeudi dernier. Certainement au moment où il s’y attendait le moins. « Je sortais de mon cours d’allemand, on mangeait tous ensemble, en équipe, et je vois mon téléphone qui n’arrête pas de sonner. Je me dis : « qu’est-ce qu’il y a ? », a-t-il raconté sur les ondes de RMC. Du coup je ne lis même pas mes messages, je me dis que c’est peut-être important parce que mes parents m’ont appelé plusieurs fois ». Ni une, ni deux, le défenseur de 21 ans rappelle ses parents, qui lui annoncent la grande nouvelle. « Je ne les croyais pas au début. Après je suis vite allé regarder sur internet et effectivement, j’étais sélectionné« .

Alors qu’il s’attendait très certainement à figurer dans la liste des Espoirs divulguée le même jour, Benjamin Pavard est bien appelé en Equipe de France A. La vraie, celle des grands. « Franchement, j’étais vraiment très, très surpris et très, très heureux, a poursuivi l’ancien Lillois. C’est l’un des plus beaux jours de ma vie parce que je ne m’y attendais vraiment pas, en fait. Je ne vais pas vous cacher que j’ai pleuré et mes parents aussi, parce que les sacrifices faits depuis que je suis tout petit payent. Je pense que je n’ai jamais pleuré autant. Ce n’est que le début, le plus dur reste à venir« .

Une place à prendre

Comme confirmer un début de saison épatant en Bundesliga. Débarqué outre-Rhin en juillet 2016, Pavard est devenu un titulaire inamovible du onze de Stuttgart. En onze journées de championnat cette saison, il a été titulaire onze fois et disputé tous les matchs dans leur intégralité. Auteur de son premier but fin octobre face à Fribourg (3-0), il a dans le même match battu un record impressionnant et vieux de plus de dix ans :

Assez pour se rendre incontournable aux yeux de l’entraîneur allemand du VfB, Hannes Wolf, qui peut aussi compter sur l’énorme polyvalence du natif de Maubeuge, capable d’évoluer comme arrière droit, défenseur central ou milieu défensif.

Mais comme il l’a martelé en conférence de presse, c’est au poste de latéral droit que Didier Deschamps souhaite l’utiliser. Ça tombe bien, c’est peut-être l’un des postes auxquels le sélectionneur a le moins de certitudes en vue de la Coupe du Monde en juin 2018. Une aubaine pour Benjamin Pavard, qui pourrait en profiter pour s’immiscer dans le groupe France ? Sans aucun doute, surtout s’il maintient ce niveau de forme. Et enchaîne les élections au joueur French Touch FC du mois…

Le palmares « Joueur French Touch FC du mois »

Septembre 2017 : Romain Vincelot (40%)
Octobre 2017 : Benjamin Pavard (42%)

Crédits photo : Pressefoto Baumann

Mathieu Lauricella – 

Les commentaires