Carnet de voyage : quel expatrié se cache derrière ce passeport ?

Lionel-Perez pixel

Vous le savez peut-être, certains de nos compatriotes sont de véritables globe-trotteurs. Du Chili à l’Australie en passant par l’Angleterre ou l’Italie, des Français de l’étranger n’hésitent pas à enchaîner les voyages au cours de leur carrière. Êtes-vous capable de deviner quel expatrié se cache derrière ce passeport quelque peu modifié ? (A lire avec la voix de Julien Lepers)

Top ! Je suis né le 24 avril 1967 dans la ville de Bagnols-sur-Cèze. Très vite, mes qualités me permettent de me faire remarquer par le club voisin au sein duquel j’effectue ma formation. Je débute ma carrière en D2 avant de prendre part à la montée des Crocodiles. Après deux saisons, je quitte mon Gard natal pour Bordeaux où j’occupe le rôle de doublure de Gaétan Huard. Je pars me refaire la cerise à Laval avant de faire le grand saut en Angleterre.

Très vite, je suis adopté par le public de Sunderland qui adore mon excentricité mais mon équipe descend. Après deux saisons, à la surprise générale, je signe à Newcastle. Mais tout ne se passe pas comme prévu chez les Magpies, je passe mon temps en tribunes, et j’enchaine les prêts, à Scunthorpe en Championship, puis à Cambridge United en League One.

lets-all-laugh-at-newcastle-signs-relegation-2009-newcastle-united-nufc-650x400

Cette fois-ci, c’est la bonne. En fin de contrat à Newcastle  je reste finalement deux saisons ches les U’s, où je me fais remarquer en ratant un pénalty face à Tranmere.

Je quitte le club pour rejoindre Enfield 1893, club de quartier de Londres pendant six mois avant de terminer ma carrière à Stevenage en cinquième division.

Je me lance ensuite dans une carrière d’entraineur. Après un court passage en tant qu’adjoint à Cassis-Carnoux, je dirige ensuite le Pontet durant une saison en CFA, avant d’être limogé au bout de six journées. Je suis, je suis… ?

Les commentaires