Carnet de voyage : quel expatrié se cache derrière ce passeport ?

aly-cissokho-2-8_censored

Vous le savez peut-être, certains de nos compatriotes sont de véritables globe-trotteurs. Du Chili à l’Australie en passant par l’Angleterre ou l’Italie, des Français de l’étranger n’hésitent pas à enchaîner les voyages au cours de leur carrière. Êtes-vous capable de deviner quel expatrié se cache derrière ce passeport quelque peu modifié ?

Après avoir fait mes gammes en deuxième division française, je choisis l’étranger dès l’âge de 21 ans. Dans une ville portuaire du sud du Portugal, je ne mets que six mois à me faire repérer et recruter par un mastodonte de Liga Nos. Chez ce club bien plus médiatisé, je découvre le haut niveau et la Ligue des Champions. Auteur de très bonnes prestations, tant sur le plan national qu’européen, j’attise l’intérêt de plus en plus de prétendants.

Une nouvelle fois, je ne reste que six mois dans mon équipe avant d’être acheté pour un peu plus de 16 millions par une des meilleures équipes du championnat français. Toujours très présent dans le paysage médiatique hexagonal, mon président d’alors se félicitera de mon recrutement avant que les choses ne se dégradent par la suite. Pendant mes trois saisons dans ce club, je connais ma première et unique sélection en Equipe de France. De retour à l’étranger, je vais choisir de ne pas m’éterniser dans mes clubs suivants.

Le changement c’est rapidement

De la France à l’Espagne, il n’y a qu’un pas que je franchis alors que la saison a déjà débuté. Dans une équipe historique où ont notamment joué Didier Deschamps, Jocelyn Angloma ou plus récemment Adil Rami, je réalise une belle saison.

mestalla1

Des performances qui attirent l’attention de nos amis britanniques. Dans le nord-ouest de l’Angleterre, je suis prêté un an dans une équipe où « je ne marcherai jamais seul ». Cependant, mon expérience là-bas n’est pas la plus aboutie.

A la fin de ce prêt, je change donc de nouveau de club mais reste outre-Manche. Dans la ville de Birmingham, je rejoins un autre compatriote en la personne de Charles N’Zogbia. Une nouvelle saison passe et, bis repetita, un nouveau changement de club.

En manque de confiance, je retourne en prêt dans le club portugais qui m’a révélé. Mais, seulement six mois et deux petits matchs de championnat plus tard, ma pige se termine.

L’an passé, je m’engage chez le sextuple champion en titre du championnat grec avec lequel je remporte un septième titre consécutif. Étonnamment, lors de cette saison, je dispute plus de rencontres de Ligue des Champions (4) que de championnat (3).

karaiskaki2

Enfin, cet été, je change encore une fois de pays pour découvrir la Turquie dans un club peu connu du grand public.

En bref

Récapitulons, depuis mon départ de France, j’ai connu six clubs étrangers dans cinq pays différents en l’espace de neuf ans.

Portugal => France => Espagne => Angleterre => Portugal => Angleterre => Grèce => Turquie

Je suis, je suis…

Romain Capella – 

Les commentaires