Henry, Vieira et Pires acteurs du North London Derby le plus prolifique de l’histoire entre Arsenal et Tottenham

HenryTottenham

Arsenal et Tottenham s’affrontent ce samedi (13h30) en championnat dans un North London Derby qui promet. L’occasion de revenir sur la confrontation la plus prolifique entre les deux formations londoniennes. Le 13 novembre 2004, les Gunners remportent ce match de légende sur le score de 5 buts à 4 devant 36 095 fans venus assister à ce moment unique.

Saison 2004-2005 : Arsenal, champion d’Angleterre en titre, se rend à White Hart Lane afin d’affronter l’ennemi Tottenham qui doit gérer le départ de son entraîneur tricolore Jacques Santini, ce dernier ayant démissionné quelques jours auparavant.

Alors qu’ils attendent un succès à White Hart Lane depuis cinq ans, les Gunners se présentent ce jour-là avec plusieurs Français dans le onze de départ : Pascal Cygan, Patrick Vieira ainsi que Thierry Henry. Sur le banc, on note la présence de Robert Pires et du jeune Mathieu Flamini. En face, Tottenham titularise Noé Pamarot, arrivé au cours de l’été en provenance de l’OGC Nice.

Tout commence bien pour Tottenham avec l’ouverture du score de Noureddine Naybet mais comme souvent Thierry Henry redonne espoir à Arsenal peu avant la mi-temps avec un enchaînement de classe. En deuxième période, les Gunners prennent l’ascendant : Pamarot commet une faute évitable dans la surface, un cadeau que se charge de transformer Lauren. Dans la foulée, Patrick Vieira nous gratifie d’une récupération dont il avait le secret avant de conclure victorieusement son action.

Le match s’emballe davantage avec des réalisations de Jermain Defoe, Fredrik Ljungberg et Ledley King. Les espoirs de Tottenham sont définitivement enterrés lorsque Robert Pires tue tout suspense en ajoutant un cinquième but à dix minutes de la fin. La réduction de score anecdotique de Frédéric Kanouté ne changera rien pour Arsenal qui repart avec les trois points de la victoire.

Finalement, Arsenal terminera deuxième du championnat avec 83 pts derrière un Chelsea en pleine bourre (95 pts). De leur côté, les Spurs finiront neuvièmes avec 52 pts juste derrière Middlesbrough et Manchester City.

Au niveau personnel, Thierry Henry termine meilleur buteur de Premier League cette saison-là avec 25 buts tandis que Robert Pires finit à la troisième place de classement avec 14 buts.

Amayes Brahmi –

Les commentaires