L’équipe type du week-end (10-11 mars)

OnzeTypeFrenchTouch12mars

Après chaque week-end, nous établissons l’équipe-type de joueurs français de l’étranger en prenant en compte leurs performances. Découvrez sans plus tarder notre sélection !

Joris Delle (NEC Nimègue) : Deuxième clean-sheet consécutif et deuxième victoire d’affilée pour le NEC Nimègue. Un succès 3-0 face à Voledam qui permet au portier français et à ses coéquipiers de récupérer la première place du classement. De plus en plus imperméable (3ème défense du championnat), Nimègue est en bonne voie pour retrouver en Eredivisie la saison prochaine.

Florian Lejeune (Newcastle) : Un mois après leur retentissante victoire contre Manchester United, les Magpies ont retrouvé le chemin du succès en Premier League ce week-end contre Souhampton (3-0). Le défenseur tricolore aura joué un rôle clé en se montrant impérial face aux attaquants des Saints.

Xavier Tomas (Hamilton) : Dans les grands rendez-vous, le robuste défenseur central français répond souvent présent. Ce week-end, dans le derby face à Motherwell, Xavier Tomas a tout simplement été impérial lors de la victoire de son équipe (2-0). Désigné homme du match, il a permis à Hamilton d’empocher un succès précieux dans la course au maintien. 

William Rémy (Legia Varsovie) : L’ancien Montpelliérain commence à s’acclimater au froid Polonais. Il a inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs du Legia Varsovie contre le Lechia Gdansk. Son club s’est imposé 3-1. Une victoire qui permet au club de la capitale de s’emparer de la tête du championnat Polonais devant Jagiellonia.

Vincent Bézécourt (New York Red Bulls) : Le Français a démarré sa saison en Major League Soccer sur les chapeaux de roue. Contre Portland (4-0), le milieu de 24 ans a fourni une prestation XXL ponctuée par une jolie passe décisive.

Eddy Gnahoré (Palerme) : Le « Pogba palermitain » a encore frappé. Grâce à un but express en début de seconde période du milieu français, son 4e de la saison, les Rosaneri ont fait tomber Frosinone (1-0), désormais à portée de fusil. Arrivé en début de saison en provenance de Naples, Gnahoré réalise, pour l’instant, une saison pleine. De quoi attiser les convoitises de certains clubs de Serie A.

Geoffrey Kondogbia (Valence FC) : Après sa victoire contre le FC Séville 2-0, le FC Valence est plus que jamais dans la course pour la troisième place dans le championnat espagnol. Le métronome du club valencian y est pour beaucoup. De retour au stade Ramón Sánchez Pizjuán, le milieu français a livré une prestation majuscule avec deux passes décisives à son actif. De quoi revenir en équipe de France ? Réponse jeudi à 14h.

Franck Ribéry (Bayern Munich) : Il retrouve la forme, et ça se voit ! Lors de la large victoire des Bavarois face à Hambourg samedi (6-0), l’ancien Marseillais a inscrit son premier doublé de la saison. « Ch’ti Franck » porte ainsi son total à quatre buts en Bundesliga cette saison et confirme son regain de forme en 2018. En témoigne sa deuxième réalisation à l’issue d’un slalom dont il a le secret.

Antoine Griezmann (Atlético Madrid) : Il a fêté son titre de joueur French Touch FC du mois de février et de joueur du mois en Liga de la meilleure des manières. Buteur puis passeur décisif, l’international Tricolore a grandement contribué à la large victoire de l’Atlético contre le Celta Vigo samedi (3-0). Il a ainsi inscrit son 14e but en 2018, son 8e sur les cinq derniers matchs. « En fuego » !

Irvin Cardona (Cercle Bruges) : L’homme de la finale retour face au Beerschot Wilrijk (3-1), c’est lui ! L’attaquant prêté par l’AS Monaco a été de tous les bons coups. Il offre d’abord le premier but à son compatriote Xavier Mercier. Puis, dans les derniers instants de la partie, alors que son équipe doit absolument marquer pour monter, il provoque un penalty. Plein de sang froid, mais surtout de « cojones », le tout jeune buteur de vingt ans envoie le club brugeois dans une nuit de folie. Le Cercle de Bruges retrouvera l’élite l’an prochain !

Odsonne Edouard (Celtic FC) : Marquer dans un Old Firm est toujours un moment spécial. Pour l’attaquant formé au PSG, c’est peut-être le déclic qu’il attendait depuis plusieurs semaines. Entré à l’heure de jeu, Odsonne Edouard s’est mué en buteur décisif quelques instants plus tard sur une merveille d’intérieur du pied droit. Une réalisation qui restera, sans doute, dans les moments forts de la saison du Celtic qui avance un petit peu plus vers le titre avec ce succès face à son ennemi historique.

Les commentaires