Voyage en Azerbaïdjan avec Bagaliy Dabo (épisode 1)

Dabo3

Tout au long de la saison, l’équipe de French Touch FC suivra le quotidien de Bagaliy Dabo, attaquant de Qabala en Azerbaïdjan. Dans cet épisode, le Français de 28 ans nous parle de ses premiers mois au sein de l’ancienne république soviétique  

Bagaliy Dabo fait partie de ces nombreux joueurs français partis à l’étranger pour franchir une nouvelle étape dans leur carrière. Mais plutôt que de choisir une destination commune, l’attaquant de 28 ans a préféré aller en Azerbaïdjan et plus précisément à Qabala, une petite ville de 13 000 habitants.

Voilà pour la visite guidée. Sur le plan sportif, Bagaliy Dabo a manifestement pris une décision judicieuse. Après des années passées à évoluer en Ligue 2 ou en National, l’ancien joueur de Créteil et d’Istres est arrivé dans un championnat qu’il a conquis en deux temps trois mouvements : avec 7 buts en 8 rencontres, Dabo est le meilleur buteur du championnat azéri.
Performant au niveau local,  le Français a également fait parler de lui sur la scène continentale comme en témoignent ses 3 buts inscrits en Europa League cette saison (doublé face au Maribor et un but contre Anderlecht).

« Je suis le seul black des environs »

Alors forcément, Dabo ne passe plus inaperçu dans les rues de Qabala : « On a tout de suite une étiquette. A Qabala, on me reconnait assez facilement, surtout que je suis le seul black des environs (rires) ! On sait tout de suite que c’est moi. En revanche, dans la capitale, on sait que je fais du foot mais on ne sait pas qui je suis forcément », glisse le natif de Clichy.

Parallèlement à cette notoriété naissante, Dabo prend de plus en plus ses marques au sein d’un effectif cosmopolite où des nations comme le Brésil, le Libéria ou encore l’Estonie sont représentées. Sans oublier la présence des joueurs locaux. Pour échanger avec ses coéquipiers, Dabo utilise tant bien que mal la langue de Shakespeare. « On n’a pas le choix. La majorité de l’effectif parle russe ou azéri. Est-ce que j’ai pris des cours d’anglais avant de signer ici ? Pas du tout, je suis arrivé, j’ai appris sur le tas (rires) ! J’avais entre guillemets quelques notions acquises lors de mes voyages à l’étranger. Quand t’as besoin de renseignements, t’essayes de bricoler, c’est ce que j’ai fait en arrivant ici. Petit à petit, j’arrive à tenir une conversation et à me faire comprendre », explique-t-il.

Dabo2

Bagaliy Dabo lors du choc face à Qarabag (Credits photo : Qabala)

En attendant, Dabo a une autre priorité : retrouver sa forme optimale. Gêné par un pépin physique, l’attaquant de Qabala a profité de la grosse trêve hivernale en Azerbaïdjan (40 jours environ) pour rentrer en France et se faire soigner à l’INSEP. S’il a ensuite pris part au stage de préparation à Antalya (Turquie) avec le reste du groupe, Dabo n’est pas encore à 100%. Le Français n’est d’ailleurs pas entré en jeu le week-end dernier en championnat face à Sumqayit (1-1).

Deuxième du championnat à un point du leader, Qabala aura besoin de son arme fatale pour viser le titre. Dabo pourrait d’ailleurs retrouver sa place de titulaire dès ce week-end face à Neftchi à domicile au sein du Gabaly City Stadium, une enceinte particulière comme nous l’explique le joueur tricolore. « C’est un petit stade, tu as une sorte de tribune Honneur accompagné de petites tribunes. Quand tu es en plein milieu du stade, tu peux voir les montagnes aux alentours. »

Et à défaut de viser les montagnes, Dabo tentera de viser la lune avec Qabala. Un club fondé en 2005 et toujours à la recherche de son premier titre national…

Amayes Brahmi –


Bagaliy Dabo

DaboProfil
Nationalité
fra France
Position
Attaquant
Club actuel
Neftchi PFK
Anniversaire
27/07/1988

Les commentaires