Voyage en Azerbaïdjan avec Bagaliy Dabo (épisode 2)

DaboEpisode2

Tout au long de la saison, l’équipe de French Touch FC suivra le quotidien de Bagaliy Dabo, attaquant de Qabala en Azerbaïdjan. Dans ce deuxième épisode, le Français de 28 ans nous parle d’une fin de championnat potentiellement historique pour Qabala. Tout en nous confiant son rêve de disputer la Ligue des Champions. 

Gêné par un pépin physique lors de l’épisode précédent, Bagaliy Dabo n’est pas encore totalement rétabli. La faute à une entorse interne-externe du ligament qui a empiré et qui met du temps à réellement partir à cause des entraînements et du temps de jeu en match. « Je ne suis pas encore à 100%, comparé à ce que je faisais en début de saison, tout le monde sait que je ne suis pas encore au top», juge l’attaquant tricolore. Avant de poursuivre : « J’ai été dans un institut sur la capitale à Bakou, un établissement similaire à l’INSEP, où on m’a expliqué que j’avais repris trop tôt. Je le savais car je sentais la douleur ».

Un repos forcé pourrait accélérer la cicatrisation mais Qabala ne semble pas très enclin à se passer de l’un des meilleurs éléments. Quitte à ne l’utiliser qu’en fin de rencontre comme c’est le cas lors des derniers matchs. En attendant de retrouver la pleine possession de ses moyens, Bagaliy Dabo se concentre sur une fin de saison qui peut s’annoncer historique pour son club. Le 19 février dernier, Qabala a battu son rival Qarabag (2-0), s’emparant ainsi de la tête du championnat d’Azerbaïdjan (voir ci-dessous). L’ancien joueur du FC Istres et de l’US Créteil-Lusitanos nous raconte. « C’était un match à tension. Personnellement, j’ai trouvé Qarabag moins bon que lors de nos précédentes confrontations. On a montré plus d’envie qu’eux et c’est ce qui a fait la différence », juge l’attaquant français.

A sept journées de la fin, Qabala et Bagaliy Dabo disposent d’un point d’avance sur Qarabag  et ont leur destin entre leurs mains. « L’idéal, c’est de ne pas faire de faux-pas. On en a fait un récemment mais derrière Qarabag a perdu. Le truc c’est de ne pas lâcher de points jusqu’à la dernière confrontation contre Qarabag le 9 avril prochain car ça peut être une finale pour le championnat », affirme Dabo.

ClassementAzeri

©

Après avoir joué l’Europa League cette saison, le natif de Clichy se verrait bien disputer la Ligue des Champions la saison prochaine. Un rêve qui pourrait devenir réalité si Qabala devient champion d’Azerbaïdjan. « J’ai eu la chance de jouer l’Europa League cette année. Rien que ça, c’était beau pour moi, surtout que je n’avais connu que la Ligue 2 en France. Comme je le disais à un ami, demain si j’arrête le foot, je pourrais dire que j’ai joué une Coupe d’Europe. C’est une fierté. Maintenant oui, la Ligue des Champions, ça fait rêver,  c’est dans un coin de la tête mais il ne faut pas brûler les étapes.  J’en rigole souvent avec un pote à moi : si on atteint les tours préliminaires de la Ligue des Champions, on peut se retrouver en phase de groupes sur un malentendu (rires) », lance un Dabo amusé.

En attendant, Bagaliy Dabo et Qabala doivent d’abord écrire leur propre histoire en Azerbaïdjan avant de goûter éventuellement aux délices de la plus prestigieuse des compétitions…

Amayes Brahmi –

A lire également : Voyage en Azerbaïdjan avec Bagaliy Dabo (épisode 1)


Bagaliy Dabo

DaboProfil
Nationalité
fra France
Position
Attaquant
Club actuel
Neftchi PFK
Anniversaire
27/07/1988

Les commentaires